Ce qu'il faut savoir pour créer un business plan

Le business plan détaille la mise en œuvre opérationnelle et stratégique de votre projet et ne se limite pas à une succession de chiffres. Puisque plusieurs entrepreneurs se trompent, faisons le point sur le business plan.


Qu'est-ce que le business plan devrait ou ne devrait pas être ?

Le business plan est d'abord un outil pour connaître le porteur de projet. Un investisseur investit avant tout sur une personne plutôt que sur un projet. 95 % de ces porteurs de capitaux savent pertinemment que votre projet ne se réalisera exactement pas comme prévu. Voilà pourquoi, ils cherchent une équipe qui saura s'adapter au fur et à mesure.


Le business plan a une mission : séduire les investisseurs grâce à des informations bien structurées et bien présentées. C'est le document à partir duquel ils vont décider d'aller plus loin, ou pas, avec vous.


Les parties fondamentales d'un business plan

Qu'il soit d'une quarantaine ou d'une vingtaine de pages, un business plan doit répondre impérativement aux points suivants :
•    L'équipe : quels sont ses atouts, ses expertises
•    La nature de l'offre : le produit, ses fonctionnalités ses performances, ses points forts et points faibles.
• ; ;  ;La nature du marché : sa taille, les différents acteurs qui s'y exercent, et la clientèle cible. Cette rubrique devrait aussi détailler qui sont les concurrents, quels sont leurs forces et leurs faiblesses
•    Les objectifs du projet en termes de chiffre d'affaires, de rentabilité et de part de marché. Cette section devrait également citer les différents calendriers (investissements, de mise en service, et de commercialisation) et les perspectives de rémunération des investisseurs.
• ; ;  ;La stratégie marketing et d'investissement : les différentes stratégies de l'entreprise pour atteindre les objectifs fixés.
• ; ;  ;Les besoins financiers du projet : le montant des fonds recherchés et les différents documents financiers


Ce qu'il faut éviter dans un business plan

L'erreur de la majorité des business plans s'articule autour de 4 points fondamentaux :
•    Privilégier les chiffres : le fait de séduire uniquement avec une série de chiffres sans avancer aucune vision ni stratégie.
•    Ne pas maitriser ses chiffres : les coûts injustifiés et les charges non pertinentes anéantissent la crédibilité du promoteur.
• ; ;  ;Un business plan incohérent : les avantages concurrentiels ne s'accordent pas avec l'attente de la clientèle ou les ressources à mobiliser sont largement supérieures au montant indiqué dans le plan de financement.
•    Croire que l'executive summary est destiné aux business angels. L'executive summary récapitule les éléments forts de votre business plan et doit procurer l'envie de l'approfondir.
•    Négliger la présentation : fautes d'orthographe, erreurs de syntaxe, phrases incompréhensibles... sont autant d'erreurs qui peuvent freiner l'envie de lire un business plan.

Chaque activité a ses spécificités

Chaque business plan possède son lot de spécificités. Pour un site e-commerce, 4 particularités doivent être évoquées :
•    Le coût du site internet : la conception, le développement, le web design, l'hébergement et la maintenance
• ; ; ; Le taux de conversion : le taux de conversion est le rapport entre les visites qui aboutissent à un achat et le nombre de visites total.
• ; ;  ;Le référencement : ce qui passe par une agence de référencement et ce qui repose sur le référencement naturel.
• ; ;  ;Le comportement du consommateur : une des problématiques importantes pour les sites d'e-commerce est le fort taux d'abandon du panier.


La source de financement est aussi différente pour chaque projet. Si les projets d'exploitation agricole passent très bien dans les banques, les activités comme l'invention d'une solution de financement ou la reprise d'un hôtel s'adressent plutôt aux investisseurs privés. Il existe toutefois des investisseurs tout-horizon comme la start-up studio français Iron Group, qui, à travers sa filiale Iron Capital, a investi sur des projets variés dans l'alimentaire, le média, les sites de rencontres, etc. Iron Group, la société mère était à son origine spécialisée dans le développement de solutions de paiement avec abonnement.